info@caminosantiago.com

Monastère de Santa María la Real de Nájera


Fondé en 1032 par le roi García de Nájera comme temple marial, couvent et panthéon royal, le Monastère de Santa María la real de Nájera a été déclaré Monument National en 1889. Il a d'abord été construit en style roman, mais au cours du premier quart du XVº siècle, il a été restauré en style gothique et Renaissance. Sa structure irrégulière montre différentes phases de construction. Les éléments les plus remarquables de l'ensemble en sont l'église et le cloître.


Il a appartenu à différents ordres religieux, et en 1079, Alfonso VI de Castille l'a remis aux moines clunisiens. En 1487, le Pape l'a confié à Rodrigo de Borja, futur Pape Alexandre VI, et il a ainsi été une abbaye indépendante jusqu¡en 1513.  Depuis la fin du XIXº siècle, après la grande détérioration et la spoliation qu'il a subies en raison du désamortissement, il est géré par une communauté de franciscains.

L'église d'origine, construite entre 1044 et 1056 était de style roman. Plus tard, aux XVº et XVIº siècles, elle a été reconstruite. Elle possède trois nefs de cinq tronçons de différentes hauteurs, avec transept multiple et triple chour rectangulaire. Les voûtes sont en croisée d'ogives et à tiercerons à l'Est, couloir du transept et dernier tronçon de la nef de l'épître. Un triforium parcourt le transept et le côté Est, qui présentent, à l'extérieur, six tourelles défensives rondes en guise de contrefort.

L'un des plus beaux éléments est le chour, avec l'une des plus belles stalles de l'art espagnol. Son style est gothique flamboyant, et il a été réalisé vers 1495. Au-dessous, trône le Panthéon Royal, avec les statues orantes des rois fondateurs, parmi lesquelles on pourra remarquer le sarcophage roman de Doña Blanca de Navarra. Au centre du panthéon, creusée dans la roche, se trouve l'entrée à la cave où, d'après la légende, le roi García a trouvé l'image de la Vierge.

On remarque également le Cloître des Chevaliers (tombeau de nombreux nobles), l'un des joyaux de l'architecture de la Rioja, et la Chapelle de la Veracruz, construite sous les ordres de la reine du Portugal Doña Mencia López de Haro et qui héberge son tombeau et ceux de ses frères, ainsi que celui du grand poète Garcilaso de la Vega.