info@caminosantiago.com

Monastère de Samos

  • samos

Le monastère de Samos, l'un des plus anciens et importants d'Espagne (il a bénéficié de la protection de rois et papes), et un symbole culturel de Galice, a été construit sur différentes périodes. On peut y observer des structures romanes, gothiques, Renaissance et baroques. Il a été fondé ai VIº siècle par San Martín Dumiense, qui l'a dédié aux martyrs d'Antioche San Julián et Santa Basilisa.


Bien que le temple ait pris forme au cours des siècles, l'ensemble architectural actuel provient principalement des XVIº à XVIIIº siècles.

Ce monastère est remarquable par la solidité et l'austérité de sa construction, réalisée en maçonnerie d'ardoise, qui se confond dans le milieu naturel, qui à sont tour, met en relief sa majesté et sa beauté. Il est également célèbre pour ses grands cloîtres.

L'église, de style néo-classique (milieu du XVIIIº siècle) comporte trois nefs, la centrale (plus haute et plus large que les deux autres) formant, avec le transept, la figure d'une croix latine. À la jonction des deux couloirs s'élève une coupole à oves, sur un tambour, le tout soutenu par quatre arcs semi-circulaires.

La façade principale, de style baroque et réalisée en pierre de taille, comporte deux portails, celui de l'église et celui du monastère. Le premier, qui est aussi le plus important, est divisé en deux corps et flanqué de quatre colonnes d'ordre dorique sur piédestaux.

Les dépendances du monastère sont organisées autour de deux cloîtres. Le plus ancien, d'époque gothique, appelé Nereidas, conserve un portail roman et il est couvert d'une voûte à croisée d'ogives. Sa construction a duré 20 ans (1562-1582). Le second cloître, appelé grand cloître ou de Feijoo, date de la fin du XVIIº. Son style montre la transition de la Renaissance au baroque. On remarque dans le monastère de Samos, sa sacristie, construite à la fin du XVIIIº et début du XIXº, Son plan est octogonal et elle est couronnée d'une coupole sur des trompes et arcs semi-circulaires.