info@caminosantiago.com

Église de San Pedro de la Rúa de Estella

  • iglesia san pedro de la rua

L'église de San Pedro de la Rúa, la plus grande et la plus ancienne d'Estella, a été construite pendant le dernier quart du XIIº siècle au début du XIIIº. Les styles roman et cistercien y cohabitent. Elle se dresse sur les côtés du Chemin de Saint Jacques, sur les hauteurs d'un rocher qui domine toute la ville. En 1256, elle a été déclarée Église Principale d'Estella. Les monarques y juraient les fueros (droits municipaux) et les privilèges de cette noble ville.

Le temple est à plan irrégulier, avec trois nefs (à souligner, celui de l'Évangile), un triple chour avec trois absides semi-circulaires, et deux tours prismatiques aux pieds. La nef principale est couverte d'une voûte à lunettes (XVIIº) et les nefs latérales le sont d'une croisée d'ogives simple du XIVº siècle.

Le portail Nord est à archivoltes à pointes, et très évasé. Il est décoré de sculptures qui conservent encore une partie de leur polychromie originale. Son cloître appartient au style roman tardif, datant de 1170, et constitue l'un des plus riches ensembles de sculpture romane de Navarre. Il était composé de quatre ailes, mais seules deux sont conservées : les couloirs Nord et ouest. Les autres ont été détruits lors de la démolition, e 1572, du Château qui dominait Estella.

Il a de plus des arcs semi-circulaires sur des colonnes couplées par chapiteaux à décoration historique. Au Moyen-âge, il était utilisé comme cimetière de pèlerins. L'Evêque de Patras, qui au moment de sa mort portait une relique pour l'Apôtre Santiago, y est également enterré. La relique est conservée dans un reliquaire d'argent de cette église.

Le temple conserve plusieurs trésors artistiques, parmi lesquels on peut souligner les sculptures de San Andrés et San Pedro, une vierge romane, une statue gothique de Notre dame de la O, les stalles romanes du chour, et le bénitier.