info@caminosantiago.com

Chartreuse de Miraflores

  • cartuja

La Chartreuse de Miraflores est un autre des grands monuments de Burgos. Sa première construction date de l'année 1401 lorsque le roi de Burgos Enrique III a ordonné son érection comme palace pour le repos et la chasse. En 1441, son fils Juan II a remis ce palais aux moines chartreux pour qu'y soit fondé un monastère de cet ordre, en vue d'en faire un Panthéon Royal. Le nouveau temple a subi un incendie qui l'a détruit en 1452, et c'est Juan et Simón de Colonia qui se sont chargés de sa reconstruction.Les travaux ont commencé en 1454 et ont pris fin en 1484. 


Le monastère comporte deux cloîtres avec dépendances de clôture et une église. Il possède aussi de hauts murs avec des contreforts et des fenêtres en ogive, typiques de l'art gothique. L'église, érigée en style élisabéthain et inaugurée en 1499, est pure géométrie. À l'extérieur, elle est couronnée de flèches et de pinacles sur les contreforts.

L'accès s'y fait par un portique qui héberge un portail gothique dont le tympan représente la Vierge de Miraflores. L'intérieur est composé d'une seule nef divisée en trois parties, avec une magnifique voûte en croisée d'ogives. Le chour, de forme polygonale, est légèrement plus large que le reste du temple, et sa beauté est mise en relief par les nervures de ses voûtes. Les vitraux originaux ont été amenés des Flandres en 1484, mais rénovés en 1657.

Les stalles, de 1558, sont un bon exemple de l'art de la Renaissance, avec de beaux reliefs de style proto-roman sur les dossiers, où sont représentés des saints et personnages bibliques. Un petit mur décoré de petits retables baroques coupe partiellement l'espace. Sur ces retables se trouve une extraordinaire peinture de La Anunciación, réalisée par Pedro Berruguete vers 1500. Ensuite se trouve le chour des pères chartreux, dont les stalles à riches lignes géométriques ont été effectuées entre 1486 et 1489.

Dans le chour de l'église se trouvent des ouvres de valeur artistique extraordinaire, comme Le Grande Retable, ouvre de Gil de Siloé, daté entre 1496 et 1499, avec la collaboration de Diego de la Cruz, à qui correspondra particulièrement la polychromie. Devant le retable se trouve le grand tombeau de Don Juan II et Doña Isabel de Portugal, également ouvre de Gil de Siloé, réalisé entre 1489 et 1493. Il a une forme de catafalque, aux parois verticales et plan en étoile à huit pointes, réalisé en albâtre avec de nombreux éléments architecturaux et statues.

La Chartreuse conserve d'autres joyaux artistiques, comme un triptyque de la Crucifixion (ouvre flamande de la fin du XVº siècle), un beau calice d'argent en dorure, présent de Juan II, avec des émaux aux armes des rois, et des instruments de la passion tenus par des anges (effectués selon la technique du repoussage), une belle table de l'Ecce Homo de Juan de Flandres, et une autre de Santa Lucía, entre autres.