info@caminosantiago.com

La meilleure manière de découvrir Logroño est sans nul doute de se promener dans son centre ancien marqué par son héritage historique, en commençant par la rue Portales et la concathérale de la Redonda (Sa construction a duré plusieurs siècles et ses fameuses tours jumelles datent du XVIIIe siècle. Ne manquez pas les sièges du choeur, le grand retable du XVIIe siècle et le tableau de la Crucifixion attribué à Michel-Ange).
 
Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, qui entre à Logroño par le pont de pierre, guide le pèlerin et le visiteur dans les plus anciennes rues de la ville, avec ses caves creusées dans la roche témoignant de la tradition viticole de la capitale riojane. Ne manquez pas les sites suivants : l’église de Saint Bartholomé et sa magnifique porte, Sainte Marie de Palacio, la place de Saint-Jacques avec son énorme jeu de l’oie, la place du parlement, l’ancien hôpital de pèlerins et la porte du Revellín, intégrée dans la muraille de la ville.

Mais Logroño surprend également avec ses bâtiments modernes, comme la mairie de Rafael Moneo ou le Riojaforum, le palais des congrès et l’auditorium de La Rioja. Les caves de la ville ouvrent leurs portes au visiteur, fières de montrer leur tradition centenaire, leurs bâtiments modernes ou leurs excellentes collections d’art.

Une promenade dans Logroño permet également au visiteur de découvrir sa tradition artisanale et commerciale et, pourquoi pas, d’acheter une gourde en peau, une bouteille du meilleur Rioja, des chocolats au vin ou des produits de vinothérapie. Mais le rendez-vous indispensable de tout visiteur de la capitale riojane est la rue Laurel ou la rue San Juan dans lesquelles chaque bar propose une sélection de « pinchos » ou spécialités typiques.

Les deux « fielatos » (des guérites qui servaient autrefois à encaisser les droits d'entrée dans la ville) situées à l'entrée du pont de pierre sont désormais des points d'assistance au pèlerin. La Rúa Vieja, la rue la plus ancienne de Logroño, conduit jusqu'à une demeure baroque située au numéro 32 ; c'est l'auberge de pèlerins.

Nous nous trouvons à côté de l'église de Sainte Marie de Palacio. Sa tour pyramidale longiligne à plan octogonal est connue populairement comme « l'aiguille ». À l'intérieur, ne manquez pas l'image de Sainte Marie de Palacio, une sculpture romane exceptionnelle en pierre polychrome.

La Rua Vieja se poursuit jusqu'à l'église de Saint-Jacques qui regorge de références jacquaires : la Fontaine des pèlerins ; une mosaïque gigantesque, possiblement le jeu de l'oie le plus grand du monde, représentant un jeu dans lequel beaucoup voient des symboles de Saint-Jacques ; et l'énorme image baroque de Saint-Jacques présidant la façade du temple, où il est représenté comme l'impétueux « Saint-Jacques Matamore ». Par Barriocepo nous arriverons aux limites de la vieille ville, à la « Puerta del Camino » (« Porte du Chemin ») ou Arc du Revellín. Par cette porte, orientée vers le Finisterre, les pèlerins quittent Logroño.