info@caminosantiago.com


Unie pratiquement à Puente de Órbigo, cette localité de 807 habitantes tient son nom de l’implantation hospitalière à l’attention des pèlerins édifiée en son temps par les Chevaliers Hospitaliers de San Juan. Cette enclave est un point de passage de la « Cañada Real de la Plata » (chemin de transhumance créé par Alfonso X) qui relie les vallées d’Estrémadure à la montagne de Babia dans la province de León.

À VOIR :

- Pont Gothique du XIIIe siècle , connu sous le nom de « Passo Honroso ». Bien que d’origine romaine, il a subi de nombreuses restaurations. Au milieu de cette infrastructure, un monolithe rappelle la bataille qu’a livrée par amour le chevalier de León Suero de Quiñones en 1434. Il est déclaré Bien d’Intérêt Culturel depuis 1939 et passe pour être un des ponts les plus longs sur l’ensemble du trajet de Saint-Jacques.

- Église de « San Juan Bautista ». Ce temple, situé en pleine rue principale, évoque, de la même façon que les restes de l’hôpital, la présence des Chevaliers Hospitaliers. Temple reconstruit de manière moderne, il est cruciforme, haut et bien conservé. Sur le frontispice d’entrée, on remarque une croix de l’Ordre, dans le même style de ce qui est fait en Navarre.

INPORTANT:

Les pèlerins ont deux possibilités après Hospital. La première consiste à parcourir les chemins parallèles à la route nationale 120 nous conduisant directement à San Justo de la Vega et correspondant au tracé historique de la Route de Saint-Jacques, alors que ces dernières années est apparue une deuxième option passant par les villages de Villares de Órbigo et Santibáñez de Valdeiglesias à travers des sentiers et des chemins agricoles pour arriver également à San Justo