info@caminosantiago.com

VILLAMAYOR DE MONJARDÍN

Lorsque Charlemagne, qui avance vers le sud sur le Chemin de Saint-Jacques, arrive à proximité du mont Garzini (Monjardín), il doit affronter les troupes d'un Chef militaire navarrais, Furro ou Furré.

Avant d'entrer en combat, il prie à Dieu de lui révéler le nom des soldats qui périront dans la bataille et le ciel répond à sa demande en marquant d'une croix rouge les armes de cent cinquante guerriers francs. 

Charlemagne, compatissant, décide de laisser ces soldats au camp, à l'abri, sous l'étendard royal. Et lorsque Charlemagne, après avoir tué Furro et décimé sa troupe de trois mille navarrais, revient victorieux, il découvre que le camp a été incendié et que les cent cinquante hommes ont péri.

Extrait du livre « Curiosidades del Camino de Santiago ». Auteur.- Juan Ramón Corpas Mauleon. Éditions Edilesa.